samedi 17 mai 2008

Lecture...

Je suis en train de me rendre compte que je n'ai pas encore parlé de ma passion pour la lecture... Allez, je répare cet oubli!
Lire, pour moi, est un besoin. J'ai toujours aimé lire. Et lorsque j'étais encore trop petite pour savoir lire, mes parents se faisaient un devoir, tous les soirs, de me lire une histoire. Ensuite, du moment où j'ai su lire, je crois bien que je ne me suis jamais vraiment arrêté de lire. J'ai toujours eu, à la maison, un livre entamé quelque part ou parfois deux ou trois... J'ai besoin d'avoir un livre à côté de moi. Et même si parfois, je n'ai le temps d'en lire qu'une ou deux pages par jour, cela me fait du bien. C'est toujours ça de pris!
D'aussi loin que je m'en souvienne, mes premiers coups de coeur ont été pour la Comtesse de Ségur et ses fameux Malheurs de Sophie, pour la série des Fantômette de Georges Chaulet ou encore Les six compagnons ou Le club des cinq. Jeune lectrice, j'ai aussi lu les aventures de Laura Ingalls dans La petite maison dans la prairie (et non, ce n'est pas culcul la praline comme la série télévisée, c'est même plutôt très instructif sur la vie des pionniers!).
Vers l'âge de dix ans, je suis tombée amoureuse d'une série de quatre romans écrits par un auteur qui, lui, était tombé amoureux de ses collines... Je veux parler de Marcel Pagnol et ses romans autobiographiques: La gloire de mon père, Le château de ma mère, Le temps des secrets et le temps des amours. Ces livres-ci, je les ai lus et relus avec, toujours, le même engouement, la même émotion. Et je dirais même que mon amour de l'écriture est né le jour où j'ai commencé la lecture de ces romans... L'écriture, la lecture, ces deux passions vont de pair chez moi.
Bref. Il est des romans qui m'ont faite rêver, qui m'ont transportée et transformée, qui m'ont émue aux larmes, qui m'ont faite rire. Il est des romans que j'ai lus plusieurs fois, dont je ne me lasse pas et qui trônent dans ma bibliothèque car ils font partie de moi dans le sens où ils m'ont apporté quelque chose: Autant en emporte le vent (les 1400 pages ne m'ont jamais fait peur...), Racines, Le hussard sur le toit, les Jalna (je vous l'ai dit, le nombre de pages ne m'effraie pas, bien au contraire!), Le lit d'Aliénor, La dernière marche, les Harry Potter, Les histoires du petit Nicolas, Wonderland Avenue, Ne le dis à personne, etc... Il y en a tant que je ne pourrai jamais tout citer.
Il est par contre des livres que je n'ai pu achever... Il y en a peu: en général, je n'aime pas abandonner un livre en cours de lecture, je n'aime pas m'avouer vaincue mais certains romans ont eu raison de moi... Je ne me rappelle d'ailleurs pas des titres vu qu'ils ne m'ont pas marquée. Un livre que je n'ai toujours pas terminé au bout d'une semaine est un livre que je ne finirai jamais. Car si le temps me manque pour certaines choses, quand un roman me plaît, je trouve toujours du temps pour aller au bout!
Je n'ai pas d'affinité particulière avec un genre, cela dépend du moment, de mes envies, de mon état d'esprit. J'ai des périodes où je ne lis que des romans policiers, d'autres où je lis des livres sur l'éducation des enfants ou bien des biographies. Je ne pourrai pas ne plus lire. Souvent, d'ailleurs, cela agace Monsieur Cis car comme il le dit, dés que je lis, le monde pourrait s'écrouler que je ne m'en apercevrais pas. Eh oui, je l'avoue, je lis tout ce qui me passe sous la main, selon l'endroit où je me trouve: le journal, le programme télé, un magazine de poker, une pub, L'équipe (oui, oui, aussi!)... J'adore lire, vous l'aurez compris! Et quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'en trépigne d'impatience!

1 commentaire:

Ziggynou a dit…

et bien, c'est moi que tu décris là , Cis ;)
je me reconnais dans ton descriptif, c'est une vraie passion chez moi aussi
bisous